Adala dénonce l’arrestation par les forces marocaines d’une journaliste sahraouie à El Aaiun occupée

London, 22 août 2016 (SPS) L’organisation britannique Adala a condamné dimanche l’arrestation par les forces marocaines de la journaliste et correspondante de la télévision sahraouie (RASDTV) aux territoires sahraouis occupés, Nazha Khaldi lors de sa couverture d'une manifestation pacifique organisée à la plage de Foum El Ouad.
 
"Cette arrestation s’inscrit dan le cadre des crimes commis par le gouvernement marocain contre les journalistes sahraouis", a déploré l’organisation britannique, soulignant que cette opération confirme la nécessité d’un mécanisme pour la protection des journalistes sahraouis dans les territoires sahraouis occupes.
 
Elle a souligné que la journaliste Khaldi a participé dans plusieurs congrès internationaux et sessions du conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève pour mettre à nu les pratiques et crimes de l’occupant marocain contre les civils sahraouis.
 
Adala a également indiqué que ce crime confirme le niveau de persécution exercé par l'occupant marocain et ses organes contre les journalistes en violation flagrante aux valeurs, principes et résolutions des institutions internationales, y compris les résolutions des Nations Unies qui garantissent et assurent la liberté du travail journalistique et les droits des journalistes. 
 
Elle a aussi imputé au gouvernement marocain toute la responsabilité de la sécurité du journaliste sahraouie, appelant la Fédération internationale des journalistes, la Fédération européenne des journalistes et Reporters sans frontières,  à dénoncer le crime de l'arrestation de Nazha Khaldi par les autorités d'occupation marocaines et  intervenir immédiatement pour sa libération. (SPS)
 

093/090/TRD 22 15 50 AOÜT 016 SPS