Le président de la CNCPPDH "pleinement confiant" en la capacité de la femme sahraouie à recouvrer l'indépendance de son pays

Alger, 18 août 2016 (SPS) Le président de la commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l'Homme en Algérie (CNCPPDH), Farouk Ksentini, s'est dit "pleinement confiant" en la capacité de la femme sahraouie à prendre exemple sur la femme algérienne, en participant "efficacement" au recouvrement de l'indépendance de son pays sous occupation depuis plus de 40 ans.

"Je suis pleinement confiant en la capacité de la femme sahraouie à prendre exemple sur la femme algérienne, en participant efficacement au recouvrement de la liberté et de l'indépendance du Sahara Occidental", sous occupation depuis plus de 40 ans, a affirmé M. Ksentini à l'ouverture  d'une conférence de solidarité sur la résistance de la femme sahraouie pour la protection des droits de l'Homme, organisée jeudi à Alger-centre.

M. Ksentini a souligné que les femmes algérienne et sahraouie "sont concernées par la même bataille historique, celle de la libération du joug colonial", affirmant que "cette même bataille aboutira incontestablement au triomphe".

"Il s'agit aujourd'hui d'un message de solidarité dans la lutte, signé par les femmes algérienne et sahraouie pour prouver au monde entier leur conscience des causes justes et leurs aspirations à une vie décente, à l'instar des autres femmes du monde", a-t-il poursuivi.

L'ambassadeur sahraoui à Alger, Bechraya Bayoune a affirmé la  détermination du peuple sahraoui à poursuivre sa lutte historique pour le recouvrement de la liberté et de l'indépendance sur l'ensemble des territoires sahraouis", soulignant que "l'attitude agressive du régime marocain dans les territoires occupés dénote une confusion chez la partie marocaine dont les conséquences pourraient être désastreuses".

Revenant sur la lutte des peuples maghrébins pour leur indépendance notamment en Algérie et au Sahara Occidental, le diplomate sahraoui a salué la femme algérienne pour avoir "accompagné son homologue sahraouie durant toutes ces années de combat mais aussi pour son soutien dans les fora nationaux et internationaux".

Des femmes sahraouies venues des territoires occupés ont présenté, à cette occasion, des témoignages sur leur lot de souffrances que leur font subir les forces d'occupation marocaines comme la torture, le viol, l'exclusion et autres.

Organisée à l'occasion de la journée du Moudjahid, le 20 août, la conférence a vu la participation de femmes sahraouies des territoires occupés et des camps de réfugiés, des militantes algériennes, des représentantes de la société civile, des élus locaux, des parlementaires, des personnalités historiques nationales et militantes des droits de l'homme. (SPS)

020/090/700 181859 AOUT 016 SPS