"La cause sahraouie se consolide au niveau des organes et des institutions européennes en dépit des campagnes hostiles marocaines" (Mohamed Sidati)

Boumerdès (Algérie), 16  aout 2016 (SPS) Le membre du délégué Secrétariat national et ministre délégué pour l'Europe, Mohamed Sidati, a déclaré mardi, à Boumerdès que la question du Sahara occidental se consolide jour après jour au niveau des organes et institutions européennes, malgré les campagnes hostiles marocaines.

La question du Sahara occidental a enregistré  des progrès significatifs dans les milieux politiques et judiciaires européens, après la reconnaissance de la Cour de justice de l'Union européenne, du Front Polisario en tant que personne morale et seul représentant légitime du peuple sahraoui après la plainte déposée par le Polisario contre les accords signés entre l’UE et le Maroc incluant le Sahara occidental.

Dans ce contexte, M. Sidati a rappelé l’avis juridique de Cour de justice de l’UE annulant ces accords et déclarant que le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental (territoire non autonome, sujet d’un processus de décolonisation inachevé).

Cette décision de la cour européenne a emmené plusieurs pays de l’UE à annuler leurs accords avec le Maroc qui se trouve actuellement dans un isolement international.

Enfin, le ministre délégué pour l'Europe a critiqué les alliés du Maroc, notamment la France et l'Espagne qui se sont hâtés pour le recours à l’appel contre l'annulation de l'avis de Cour de justice de l’UE pour la défense de leurs propres intérêts économiques.

Le 10 décembre dernier, la Cour de justice de l'UE (CJUE) a annulé l’accord agricole entre l’UE et le Maroc en raison de l’application dudit accord au Sahara occidental occupé.

 Des chercheurs de renom en droit international ont déclaré à plusieurs reprises que l’UE viole le droit international au Sahara occidental. Un avis partagé par le service juridique du Parlement européen et plusieurs Etats membres, rappelle-t-on. (SPS)

020/090/TRD 162100 AOUT 016 SPS