Le gouvernement sahraoui dénonce l’intransigeance et la fuite en avant du Maroc (communiqué)

Chahid Elhafed, 30juil 2016 (SPS) Le Front Polisario et le gouvernement sahraoui ont vigoureusement dénoncé l’intransigeance, la politique de la fuite en avant qui ont caractérisé le discours du Roi du Maroc, imputant au Maroc la responsabilité des obstacles continus aux efforts de la communauté internationale visant à trouver une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, a indiqué un communiqué du ministère de l’information.
 
En réaction au discours du roi Mohamed VI,  le gouvernement sahraoui et le front Polisario ont appelé les Nations unies à assumer leurs entières responsabilités à travers l’exercice des pressions et des sections nécessaires sur l’Etat d’occupation marocain afin de se conformer aux principes de la légalité internationales et  éviter les risques  de la tension et l’escalade dans la région.
 
Ils ont demandé également au conseil de sécurité de l’ONU à intervenir d’urgence pour faire face aux agissements du Maroc et mettre en application sa dernière résolution concernant  le retour de la composante civile de la MINURSO afin que celle-ci puisse exercer pleinement ses fonctions et fixer un calendrier pour l'organisation d'un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
 
Ils on en outre appelé l'Union africaine à prendre des positions et mesures appropriées pour répondre à cette attaque enfantine et dangereuse envers l’organisation africaine en violation de son acte constitutif et en atteinte à son unité et sa cohésion.
 
Le communiqué a réitéré la volonté du Front à coopérer avec les efforts déployés par le SG de l'ONU et son Envoyé personnel, en vue d'accélérer la décolonisation du Sahara occidental, la dernière colonie en Afrique et son attachement à la défense du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance, à l’instar tous les peuples et pays colonisés.
 
"Le Royaume du Maroc est entré avec son approche expansionniste coloniale dans une affrontement avec l'Union africaine, l'Union européenne et les Nations Unies", a-t-il souligné.
 
Concernant l’adhésion du Maroc à l’union africaine, le gouvernement sahraoui a rappelé le communiqué publié par l’UA  qui a démenti la discussion de cette adhésion durant le 27 sommet tenu à Kigali.
 
Le communiqué a souligné que le discours du roi du Maroc affirme l'ampleur de la corruption et les crises graves économiques et sociales dans la quelle se trouve le Royaume du Maroc, ce qui fait de ce discours plein de sophismes une tentative de détourner l'opinion publique marocaine de la réalité sur le terrain et  ses positions hâtives en ce qui concerne le retour de la Minurso  qu’il a prétendu "d’irréversibles". (SPS)
093/090/TRD 30 juil 016 SPS