Un responsable sud-africain appelle à l'accélération du processus onusien pour le règlement de la question du Sahara Occidental

Pékin, 30 juil 2016 (SPS) Le directeur commercial au ministère sud-africain du Commerce et de l'industrie, Sudhir Skolil, a estimé "impératif l'accélération du processus onusien pour le règlement de la question du Sahara occidental pour permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination".

"Il est impératif d'accélérer le règlement de la question du Sahara occidental conformément au processus des Nations unies pour permettre aux Sahraouis d'exercer leur droit à l'autodétermination", a déclaré M.Sudhir Skolil en marge des travaux des coordonnateurs sur le suivi des recommandations du sommet de Johannesburg du forum de la coopération sino-africaine qui ont pris fin vendredi.

Il a souligné qu'"en Afrique du sud, nous reconnaissons le droit du peuple sahraoui et reconnaissons la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et sa souveraineté".

A une question sur la demande d'adhésion du Maroc à l'Union africaine et ses manœuvres pour éliminer la RASD, il a souligné que "bien que le Maroc soit une partie du continent, la RASD reste un membre fondateur de l'Union africaine (UA) qui la reconnaît en tant que dernière colonie en Afrique".

Evoquant la coopération sino-africaine, le responsable sud-africain a affirmé dans une allocution à l'ouverture de la réunion, qu'"il est de notre devoir de saisir l'opportunité qui nous est offerte et utiliser le temps qui reste, deux années et demie, du délai d'application des recommandations du sommet de Johannesburg".

Plus de 300 personnes et une représentation de haut niveau prennent part à cette rencontre consacrée à l'évaluation des engagements pris lors du sommet du Forum de la coopération sino africaine à Johannesburg en décembre dernier. (SPS)

020/090/700 302205 JUIL 016 SPS