Le gouvernement sahraoui appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques de Gdeim Izik

Bir Lahlou (territoires libérés de la RASD), 29 juil 2016 (SPS) Le gouvernement sahraoui a appelé jeudi les Nations unies, l’Union africaine, l’Union européenne et tous les défenseurs pour la liberté et les droits de l’homme à intervenir d’urgence et demander à l’occupant marocain de libérer les prisonniers politiques du groupe de Gdeim Izik et tous les prisonniers politiques sahraouis qui croupissent encore dans geôles du Maroc.

Dans un communiqué, le gouvernement sahraoui a souligné que ces prisonniers sahraouis sont des victimes de peines injustes et des traitements inhumains les privés de leurs droits fondamentaux. " Seulement parce qu'ils ont commis le crime de manifester pacifiquement pour réclamer leurs droits légitimes, le départ de l'occupant marocain du Sahara occidental et de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance", a ajouté le communiqué.

Il a également indiqué que la grave situation et les violations flagrantes des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental nécessitent l’élargissement immédiat du mandat de la MINURSO afin de surveiller et protéger les droits de l’homme au Sahara occidental et les rapporter.

Le communiqué a dénoncé la politique de répression et de persécution systématique commise par l’Etat d’occupation marocain contre les civils sahraouis dans les territoires occupés et au sud du Maroc. (SPS)  

 

093/090/TRA