Les déclarations du Maroc au sujet de son retour à l'UA: "une manœuvre vaine" (MAE)

Alger, 27 juil 2016 (SPS) Le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek, a qualifié mercredi les déclarations du Maroc concernant son retour à l'UA au détriment du Sahara occidental de "manœuvre vouée à l'échec".

"Le Maroc se trouve dans un isolement international et veut détourner l'attention de l'opinion publique internationale par plusieurs manœuvres dont sa déclaration au sujet de son retour à l'UA au détriment du Sahara occidental, une tentative qui a été vouée à l'échec au même titre que ses précédentes machinations", a souligné M. Ould Salek dans une déclaration à la presse à l'issue de sa rencontre avec le ministre d'Etat algérien, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Le chef de la diplomatie sahraouie a rappelé que le dernier sommet de l'UA qui s'est tenu à Kigali "a été une occasion pour réitérer la position constante de l'UA à l'égard de la cause sahraouie" et appelé à l'"organisation d'un référendum sur l'autodétermination" du peuple sahraoui. Les participants ont également rendu hommage au défunt président sahraoui Mohamed Abdelaziz et salué l'élection du nouveau président de la RASD Ibrahim Ghali.

Après avoir souligné que les positions de l'UA étaient inaliénables, le responsable a fait part des préoccupations de l'UA quant à la poursuite de l'occupation des territoires sahraouies par le Maroc, notamment en raison des atermoiements de l'ONU concernant la mission de la Minurso.

L'UA a demandé à l'Assemblée générale de l'ONU, en tant que premier responsable de la décolonisation de fixer une date pour l'organisation du référendum d'autodétermination, a indiqué M. Ould Salek. L'organisation a également appelé le Conseil de Sécurité à assurer la "protection des territoires sahraouies et à mettre un terme à la spoliation des richesses du Sahara Occidental", a-t-il ajouté.

La majorité des pays africains soutiennent la cause juste du Sahara Occidental, a fait savoir le responsable qui a souligné que le Maroc "ne peut adhérer à l'UA alors qu'il ne croit pas en les objectifs sur lesquels a été construit l'UA dont le développement du continent et la réalisation de son intégration économique".

Il a précisé dans ce sens que le Maroc "est un pays colonisateur qui fait fi des principes de l'UA, notamment le respect des frontières héritées de l'indépendance, l'unification du continent et sa décolonisation", rappelant à ce propos que le Sahara occidental était la dernière colonie en Afrique.

Après avoir souligné que la Minurso "n'a pas accompli sa mission concernant l'organisation d'un référendum d'autodétermination, M. Ould Salek a appelé l'ONU et l'UA "à déployer tous les efforts possibles pour consacrer la paix au Sahara occidental".

Il a également exhorté le Maroc "à mettre un terme à son occupation du Sahara Occidental".

Le ministre des AE a indiqué avoir évoqué avec M. Lamamra les questions d'intérêt commun, saisissant cette opportunité pour remercier l'Algérie pour sa position inaliénable vis à vis de la cause juste du Sahara Occidental. (SPS)

020/090/700 272000 JUIL 016 SPS