La semaine culturelle sahraouie coïncide avec des développements politiques décisifs pour la cause sahraouie (responsable)

Alger, 25 juil 2016 (SPS) La semaine culturelle de fraternité et de solidarité avec le peuple sahraoui qui se tient dans la commune d'Alger-centre coïncide avec des développements politiques et diplomatiques décisifs pour la cause sahraouie aux niveaux africain et arabe, a affirmé le wali de la wilaya d'El-Aaiun, Mohamed Yeslem Beïssat.

Lors d'une rencontre de solidarité ayant réuni les membres du Collectif national des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui à la Alger-centre, M. Beïssat a précisé que la semaine culturelle avec le peuple sahraoui (23-30 juillet) coïncidait avec des développements politiques et diplomatiques importants dans le développement de la question sahraouie tant au niveau africain qu'arabe.

M. Beïssat a évoqué les recommandations du sommet de l'UA tenu récemment à Kigali, les revendications du Maroc de "réintégrer l'UA en dépit du fait qu'il n'y a jamais été membre", les dossiers soumis à la Cours de justice européenne relatifs à la spoliation des richesses du Sahara Occidental par l'occupant marocain ainsi que les résultats attendus mardi de la réunion du Conseil de sécurité concernant le retour de la composante politique de la MINURSO.

Il a, par ailleurs, salué l'intérêt porté par les familles algériennes aux diverses festivités culturelles s'inscrivant dans le cadre de la semaine de solidarité avec le peuple sahraoui au niveau de la khaima installée à la Grande Poste.

Saluant les efforts consentis par la commune d'Alger-centre pour mener à bien cette manifestation culturelle, outre la reconduction du jumelage et l'accueil chaleureux réservé à la délégation sahraouie, M. Beïssat a rappelé les séries de rencontres ayant eu lieu entre la délégation sahraouie et les différents acteurs politiques et de la société civile à Alger et entre les élus de la commune d'Alger-centre et la wilaya d'El-Aaiun.

 Le président de l'APC d'Alger-centre, Abdelkrim Bettache a réaffirmé la position de l'Algérie vis-à-vis de la cause sahraouie dont le règlement exige le respect par le Maroc des résolutions internationales et de celles l'UA.

M. Bettache a insisté sur l'impératif pour le Maroc de respecter les résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU concernant l'organisation d'un referendum au Sahara Occidental pour la concrétisation du principe d'autodétermination, outre le retour de la Minurso.

Une nouvelle clause a été ajoutée dans l'accord de jumelage entre la commune d'Alger-Centre et la wilaya sahraouie d'El-Ayoune, laquelle sera signée le 30 juillet en cours, relative à l'installation d'une commission d'information, qui sera chargée d'informer sur les derniers développements de la question sahraouie au niveau international.

Le Coordonnateur du Collectif national des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui, Mustapha Ait Mouhoub a annoncé la création de réseaux d'information au niveau arabe, africain et international chargé du dossier sahraoui.

Ces réseaux d'information visent à contrecarrer la désinformation et à lever le voile sur les violations par l'occupant marocain des droits de l'homme, a-t-il dit.

"La rencontre de solidarité qui se tient aujourd'hui est l'occasion de réaffirmer le soutien des journalistes algériens, dans le cadre du renouvellement de l'accord de jumelage", a précisé M. Ait Mouhoub.

Concernant l'action de la Commission d'information algérienne, composée de journalistes spécialisés dans la couverture des évènements relatifs à la cause sahraouie, et ce depuis la création du Front Polisario, il a indiqué que ce collectif avait été créé, suite au cri de détresse lancé par une mère sahraouie dont le fils a été assassiné par l'armée marocaine.

Le Collectif composé de journalistes algériens puis élargi à d'autres journalistes du monde entier qui soutiennent la cause sahraouie, est chargé de suivre les développements de la question sahraouie et de dénoncer les violations marocaines des droits de l'homme.

Une journée en hommage au défunt président sahraoui, Mohamed Abdelaziz sera organisé mardi au Centre Culturel Arabe "Larbi Ben M'hidi", qui englobera des témoignages vivants de journalistes algériens ayant connu de près le défunt, ainsi que des témoignages sur les différentes étapes de l'évolution de la cause sahraouie.

Parmi ces journalistes figurent Hafidha Ameyer, Mokhtar Bendib, Sadek Bakhouche et Tayeb Belghiche, a annoncé M. Ait Mouhoub qui a appelé le Maroc à se conformer à la Légalité internationale et d'organiser un referendum dans les territoires sahraouis pour parachever le processus de décolonisation du Sahara Occidental. (SPS)

020/090/700 251955 JUIL 016 SPS