L’ONU confirme le retour du premier groupe du personnel de la Minurso à El-Aaiun occupée

Washington, 15 juil 2016 (SPS) Les Nations Unies ont confirmé le retour à El-Aaiun occupée du premier groupe du personnel civil de la Mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) expulsé par le Maroc, en indiquant que les activités de la mission onusienne seront rétablies graduellement.

Stéphane Dujarric, le porte parole de Ban Ki-moon a précisé au cours de son point de presse quotidien que l’ONU et le Maroc ont convenu suite à leurs discussions de rétablir les activités de la Minurso "via un processus graduelle".

Un premier groupe composé de 25 membres des effectifs civils de la mission ont atterri mercredi soir à la capitale sahraouie occupé El-Aaiun, selon Dujarric. Ce groupe sera suivi par d’autres effectifs qui devraient rejoindre les territoires sahraouis occupés dans les prochains jours.

Dujarric a ajouté que le secrétariat général de l’ONU était en train de préparer son rapport pour informer le Conseil de sécurité sur le rétablissement de cette mission.

Le Maroc a accepté de se soumettre à la décision du Conseil de sécurité de rétablir la mission de l’ONU dans la plénitude de son mandat dans un délai de trois mois qui devrait s’achever fin juillet, alors qu’il avait affirmé par le passé que sa décision était " irrévocable ".

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon devrait présenter dès l’expiration de ce délai un rapport détaillé au Conseil de sécurité pour l’informer de la mise en œuvre de ces directives par le Maroc, selon la résolution d’avril dernier prorogeant le mandat de cette mission d’une année.

Le porte parole a, par ailleurs, fait savoir que la visite de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross au Maroc fait toujours objet de discussions entre l’organisation onusienne et le Maroc.

" Sur la visite de M. Ross, les discussions sont toujours en cours", a-t-il déclaré au cours de ce point de presse. 

Christopher Ross a été chargé par Ban ki-moon de reprendre la médiation en vue de déblayer le terrain pour de nouvelles négociations entre le Front Polisario et le Maroc.

M. Ross auquel le Maroc avait un temps retiré sa confiance en 2012 a repris ses efforts diplomatiques en février 2015. Il avait visité la région fin septembre et fin novembre mais sans grand succès.