L’instance sahraouie des mines salue la décision de la banque de la Norvège d’exclure deux sociétés étrangères opérant au Sahara occidental

Chahid ElHafed, 29 juin 2016 (SPS) L’instance sahraouie des mines a accueilli avec satisfaction la décision de la banque centrale de la Norvège d’exclure les sociétés  "Cosmos Energy" et "Cairn Energy" en raison de leurs opérations au large des côtes du Sahara occidental pour le compte du Maroc, a indiqué l’instance dans un communiqué parvenu mercredi à SPS.

La décision de la Banque centrale de Norvège d’exclure les deux sociétés pétrolières qui opèrent au large des côtes du Sahara occidental pour le compte du Maroc, intervient en raison de "graves violations des normes éthiques fondamentales de la Banque centrale de la Norvège", a estimé l’instance sahraouie.

L’instance sahraouie a salué hautement cette position morale et courageuse, afin de mettre un terme à l'implication des sociétés étrangères au pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, conformément au droit international et aux normes éthiques fondamentale de la Banque norvégienne.

Elle a également lancé un appel à toutes les sociétés étrangères et aux investisseurs privés à s'abstenir de se lancer dans l'investissement dans les villes occupées du Sahara occidental.

Pour le président de l'Autorité sahraouie, Ghali Zoubeir, "ces entreprises doivent régulariser  leurs situations et s’adresser à l’autorité habilitée pour la signature des contrats de prospection, qui est la RASD".

Cairn Energy, une entreprise de production et de distribution d'énergie basée à Edimbourg, et l'américaine Kosmos Energy (dont le siège se situe à Dallas) ont été exclues pour cause de "graves violations des normes éthiques fondamentales à travers leur exploration d'hydrocarbures au large des côtes du Sahara occidental pour le compte des autorités marocaines", a indiqué le Conseil de l'éthique qui a recommandé de les exclure, rappelle-t-on.

Une décision entérinée par le Conseil d'administration, ce dernier s'appuyant sur la base de la recommandation du Conseil de l'éthique. Le Conseil d'administration "est convaincu" que les critères d'exclusion "ont été remplis", précise pour sa part la Banque centrale de Norvège.

Pour rappel, le fonds norvégien a déjà retiré ses investissements de plusieurs entreprises engagées dans le pillage des ressources naturelles, comme l’américaine, Keer Macgy et l’irlandaise San Leon pour les mêmes raisons. (SPS)

020/090/TRD 291316 JUIN 016 SPS