Une délégation du Congrès américain en visite à partir de mardi aux camps des réfugiés sahraouis

Washington, 31 mai 2016 (SPS) Une délégation du Congrès américain effectuera à partir de mardi une visite de cinq jours aux camps des réfugiés sahraouis, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs.

La délégation américaine comprend plusieurs conseillers des Congressmen démocrates et républicains, membres de la Chambre des Représentants et du Sénat, selon l’ONG américaine, Defence Forum Foundation, l’organisatrice de cette visite.

Il s’agit de la deuxième visite de représentants du parlement américain aux camps des réfugiés sahraouis. La première a été organisée mi-janvier 2016 pour soutenir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et exprimer le refus de la politique de colonisation menée par le Maroc.

Cette visite de soutien au peuple sahraoui intervient, alors que les Nations Unies est toujours en attente du rétablissement de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental (MINURSO), dont la composante civile a été démantelée par le Maroc par des mesures de rétorsion dénoncées par la communauté internationale.

En mars dernier, la commission des droits de l’homme, Tom Lantos, du Congrès américain a tenu une audition sur le Sahara occidental qui a constitué un véritable procès contre la politique du Maroc dans les territoires sahraouis occupés.

Le Maroc avait alors accentué son travail de lobbying pour empêcher de porter ce débat au sein de cette institution importante qui exerce une grande influence sur la vie politique américaine.

L’audition en elle-même a été un exploit car elle a réussi à rallier plusieurs membres du Congrès, des ONG et des organismes internationaux à la cause sahraouie.

De même, la société civile américaine représentée par des ONG s’est mobilisée dernièrement pour dénoncer les violations quotidiennes des droits de l’homme dans les territoires occupés par le Maroc.

Début mars, la Fondation Kennedy a recensé ces violations dans un rapport documenté qui a révélé de graves exactions commises par les forces de sécurité marocaines contre la population sahraouie entre juillet et décembre 2015. (SPS)

020/090/700 311726 MAI 016 SPS