Le Maroc continue d'entraver les négociations pour une solution pacifique au Sahara occidental (ambassadeur)

Managua, 14 mai 2016 (SPS) Le Maroc continue d'entraver les négociations avec le Front Polisario sous les auspices de l’ONU visant à parvenir à une solution garantissant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, a déclaré l'ambassadeur de la RASD au Nicaragua, Suleiman Tayeb.
 
Dans une déclaration à l’agence cubaine ‘Prensa Latina’, l’ambassadeur sahraoui  a rappelé qu’après son désaccord avec le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon en mars dernier, le Maroc a expulsé la composante civile de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO).
 
La Mission a été mise en place en 1991 afin d'assurer la tenue d’un référendum d'autodétermination du peuple du Sahara occidental occupé depuis 1975 par le Maroc, consultation bloquée au cours de 25 années d'existence de la force de casques bleus.
 
Le référendum, a-t- il réaffirmé, est la principale mission de la MINURSO dont elle porte le nom et pour laquelle a été créé, et son retour pour exercer ses pleines fonctions est une demande de la communauté internationale.
 
Le responsable sahraoui a affirmé que le Maroc est le seul pays dans la région qui empêche la paix en privant le peuple sahraoui d’exprimer librement sur son avenir et violant ses droits humains, ainsi que le pillage illégal des ressources naturelles du Sahara occidental.
 
L’ambassadeur a appelé le Maroc à respecter ses engagements et permettre au peuple sahraoui d'exercer librement son droit à l'autodétermination (SPS)
093/090/TRD