Le CPS de l'UA appelle le Conseil de sécurité à assumer "pleinement" sa responsabilité en ce qui concerne la question du Sahara occidental

Addis-Abeba, 9 avr 2016 (SPS)  Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA), a adopté lors de sa 588e réunion tenue le 6 avril 2016, une décision sur la situation au Sahara occidental, qui demande au Conseil de sécurité des Nations unies d'assumer "pleinement" sa responsabilité en la matière, en agissant en vertu du Chapitre VII, pour exiger au Maroc d’annuler sa décision d'expulser le personnel de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Le Conseil exhorte le CS des Nations Unies de réaffirmer le mandat complet de la MINURSO, y compris l'organisation d'un référendum pour l'autodétermination du peuple du Sahara occidental et souligne la nécessité pour la communauté internationale dans son ensemble, de continuer à fournir un soutien aux efforts déployés par le SG de l'ONU, Ban-Ki Moon, et son Envoyé personnel, Christopher Ross WS, vers la concrétisation de la solution au conflit conformément à la légalité internationale.

Il attend avec intérêt le renouvellement du mandat de la MINURSO à l'expiration de son mandat actuel, le 30 avril 2016, comme décidé par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2218 (2015) du 28 Avril 2015.

Le Conseil exhorte le Conseil de sécurité des Nations unies de prendre le les mesures nécessaires pour assurer la MINURSO avec un mandat des droits de l'homme, en tenant compte de la nécessité d'assurer un suivi durable, indépendante et impartiale des droits de l'homme à la fois le territoire et les camps de réfugiés. À cet égard, le Conseil prie la Haut-Commissaire aux droits de l'homme à prendre des mesures appropriées à cet égard.

Le Conseil réitère en outre sa demande à la Commission africaine des droits humains et des peuples (CADHP) à dépêcher, dès que possible, une mission au Sahara occidental et dans les camps de réfugiés près de Tindouf, afin d'évaluer la situation des droits de l'homme et de faire des recommandations au Conseil .

À cet égard, le Conseil exhorte le Gouvernement du Maroc à coopérer pleinement avec la CADHP, en particulier, en lui permettant d'accéder au territoire.

Il note avec une profonde préoccupation la situation aiguë humanitaire dans laquelle le peuple du Sahara occidental vit la violation des droits de l'homme et l'exploitation illégale continue des ressources naturelles du territoire, quelles que soient les opinions multiples et décisions pertinentes de l'UA, ainsi que les organisations internationales et régionales, sur la question.

Le Conseil réitère sa décision PSC / PR / COMM / 1. (CDXCVI) adoptée lors de sa 496e réunion tenue le 27 Mars 2015, de créer un groupe de contact international pour le Sahara occidental (ICG-WS), afin de maintenir la question sur la agenda international et de mobiliser l'appui nécessaire pour la v résolution rapide du conflit, ainsi que de réactiver le Comité ad hoc des chefs d'Etat et de gouvernement sur le conflit au Sahara occidental, créé par la résolution AHG / Res.92 (XV) , adoptée à la 15e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'OUA, tenue à Khartoum, au Soudan, du 18 au 22 juillet 1978. (SPS)

020/090/TRD 091402 AVR 016 SPS