Une grève de la faim à Paris en solidarité avec les militants sahraouis emprisonnés à Rabat

Paris,24 mar 2016(SPS)- Une grève de la faim solidaire avec les prisonniers politiques sahraouis, en grève de la faim illimitée depuis le 1er mars à la prison de Rabat-Salé au Maroc, sera entamée jeudi par des militants à la place de la République (Paris) durant trois jours, a annoncé mercredi le Comité des familles des prisonniers politiques de Gdeim Izik.

 

Le comité a rappelé, dans un communiqué, la grève de la faim des prisonniers politiques sahraouis «est justifiée par le fait qu’ils sont incarcérés depuis 5 ans et demi (novembre 2010), qu’ils ont été condamnés à de très lourdes peines (de 20 ans jusqu’à perpétuité) par un tribunal militaire, le 17 février 2013, alors qu’ils sont tous des civils», soulignant que leur condamnation «a été faite sur la seule base d’aveux extorqués par la police sous la torture, selon ce qu’ils rapportent, et que les magistrats militaires n’ont jamais voulu enquêter sur ces allégations de torture».

 

Dans ce contexte, le Comité des familles des prisonniers politiques de Gdeim Izik a affirmé qu’»il n’y a aucun doute que leur sort injuste est dû au fait qu’ils militent tous pour le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui», réclamant une intervention des autorités françaises «pour qu’elles fassent pression sur leurs homologues marocains, avec l’aide des médias et du grand public en France».

 

Parmi les signataires de l’appel, on peut citer, entre autres, la «Plateforme de solidarité avec le peuple du Sahara occidental», «l’Association des Amis de la République arabe sahraouie démocratique», le CORELSO (Comité pour le Respect des Libertés et des droits humains au Sahara occidental), le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et «FRANCE-LIBERTES- Fondation Danielle Mitterrand».(SPS).

090/97/70024085516SPS