Grave détérioration de la santé des prisonniers politiques (Groupe Gdeim Izik ) en grève de la faim depuis 21 jours

Rabat (Maroc), 21 mars 2016 (SPS) L’état de sante des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis plus de 20 jours est devenu  "critique"  après le transfert de deux d’entre eux à l'hôpital, a indiqué une source médiatique des territoires occupés du Sahara occidental.

Il s’agit de : Sidahmed Lmjaiyed qui ne pouvait plus marcher et Mohamed Bachir Boutinguiza transféré en coma à l’hôpital en raison des mauvais traitements et de négligence médicale, selon la même source.

Pour sa part, le prisonnier Bachir Khada a passé une heure dans le dispensaire de la prison avant d'être renvoyée à sa cellule malgré la détérioration de son état de santé.

Quant aux autres, ils souffrent de plusieurs maladies et douleurs, notamment au niveau de l’estomac, des reins, de la tête et du cœur, a rappelé la même source.

Il est à rappeler que plusieurs organisations nationale, continentale et internationale des droits de l’homme ont exprimé leur préoccupation quant à la dégradation de l’état de santé des prisonniers politiques sahraouis, affirmant leur soutien et leur solidarité avec eux. (SPS)

093/090/000 211535 MARS 016 SPS