Khatri Addouh reconduit à la tête du Conseil national pour un troisième mandat

Boujdour. 19 mars 2016 (SPS) Les nouveaux membres du  Conseil national (CNS) ont élu samedi pour un troisième mandat à la tête cette institution législative sahraouie, M. Khatri Addouh, en présence des membres du Secrétariat national et du gouvernement sahraoui.

Le processus d’élection du président du parlement national a été supervisé par le représentant du Président de la République, SG du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, responsable de l’organisation politique du Front Polisario, Ibrahim Ghali.

Dans son discours à cette occasion, M. Gali a exprimé sa satisfaction quant à l'atmosphère dans laquelle s’est déroulé le processus électoral du Parlement national.

Il a également abordé les deniers développements de la question du Sahara occidental, en particulière la récente visite du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, aux camps de réfugiés sahraouis et aux territoires libérés de la République sahraouie.

Pour sa part, la Commission nationale de supervision du processus électoral du Parlement sahraoui a présenté un rapport détaillé sur les élections parlementaires et ses résultats finaux, soulignant que le renouvellement de cette institution a atteint 53%, dont 19% de femmes et 32,69% de la jeunesse.

Le Conseil national sahraoui a été fondé le 28 novembre 1975 sous le nom de conseil national provisoire en remplacement de l'Assemblée générale espagnole quelque jour avant le retrait de l'administration coloniale espagnole

La naissance de la CNS, comme la première législature sahraouie, est d'une importance fondamentale dans l'histoire du peuple sahraoui et une forte réaction au colonialisme espagnol qui a essayé d'usurper les droits légitimes du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance.

Le Conseil national provisoire a tenu sa première réunion les 30 et 31 décembre 1975 sous la présidence de M ' Hamed Zeyou et abordé un certain nombre de questions, notamment :

- Analyse générale de la situation et de l'ampleur de l'invasion colonialiste féroce perpétrée contre le peuple sahraoui.

- Création de conseils locaux temporaires législatives et les commissions de SNC qui sont responsables des domaines sociaux, économiques, culturels, entre autres.

Depuis 1995, le CNS a connu une nouvelle dynamique après le IX Congrès du Front Polisario qui a décide de doter le CNS tous des pouvoirs législatifs devant lui permettre le contrôle de l'exécutif politique et la mise en place et l'adoption de lois. (SPS)

093/090/TRD 19 1458 MARS 016 SPS