Attaques de Rabat contre Ban Ki Moon: échec de la politique d'occupation et isolement du Maroc

Alger, 16 mars 2016 (SPS)  Le ministre sahraoui des Affaires étrangères  Mohamad Salem Ould Salek  a affirmé mercredi à Alger que les attaques de  Rabat contre le secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon révèlent "l'échec de la politique d'occupation et confirment l'isolement du Maroc".

 

M. Ould Salek a précisé dans une conférence de presse animée au siège de l'ambassade sahraouie à Alger que "les attaques de l'occupant marocain contre le responsable de l'ONU et les communiqués émanant de tous les appareils de l'Etat marocain révèlent l'échec de la politique d'occupation et confirment l'isolement du Maroc".

 

Il a rappelé que le secrétaire général onusien comptait, dans le cadre de sa visite, rencontrer les deux parties du conflit (Front Polisario et Maroc) mais le Maroc biaisait tentant d'empêcher le responsable de l'ONU d'effectuer sa tournée.

 

Il a souligné que les autorités marocaines "ont avancé des conditions irréalistes pour accueillir le secrétaire général de l'ONU, qui vont à l'encontre de la légalité internationale".

 

Après sa visite historique dans les camps des réfugiés sahraouis et dans les territoires sahraouis libérés à Bir Lahlou, Ban Ki Moon a été la cible d'attaques féroces, dénonçant des "attaques irrespectueuses" contre sa personne et contre l'organisation onusienne.

 

Le secrétaire général de l'ONU avait par ailleurs exprimé lundi "sa profonde déception et sa colère au sujet de la manifestation qui a été mobilisée dimanche" à Rabat et qui l'a visé en personne".

 

Ce n'est pas la première fois où le Maroc accuse des parties internationales de "partialité" reprochant à la Suisse de "se départir de sa neutralité" en faveur du Front Polisario après l'adhésion de ce dernier aux quatre conventions de Genève de 1949 relatives aux droits de l'Homme et à la protection des otages et des civils lors des conflits. (SPS)

 

020/090/700 161730 MARS 016 SPS