le Parlement européen recommande l'extension du mandat de la Minurso aux droits de l'Homme

Bruxelles,14 jan 2016(SPS)- Le Parlement européen a réitéré son appel pour l'extension du mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental (MINURSO) à la surveillance du respect des droits de l'homme comme c'est d'usage pour des missions de maintien de la paix.
 
Dans un rapport publié mercredi, le Parlement européen a exprimé son étonnement que la MINURSO reste "la seule mission des Nations unies en Afrique dépourvue d'un mandat de surveillance du respect des droits de l'homme", ce qui "ne permet pas d'avoir un mécanisme pour la déclaration des violations des droits de l'homme".
 
Un amendement portant sur l'extension du mandat de la MINURSO à la surveillance et la protection des droits de l'Homme au Sahara occidental, occupé par le Maroc, proposé par le groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL) au Parlement européen, a été adopté en décembre.
 
Cet amendement a été approuvé à l'issue du vote de la résolution du Parlement sur le rapport annuel 2014 sur les droits de l'Homme et la démocratie dans le monde ainsi que sur la politique de l'Union européenne en la matière.
Après un long débat, le Parlement européen a fini par adopter, par 258 voix contre 251, un amendement de députés qui exhortent les Nations unies à doter la MINURSO d'un mandat de surveillance des droits de l'Homme.
 
 
Bien que certains progrès dans le domaine des droits de l'homme ont été relevés,  dans la pratique ils sont soumis à des restrictions inquiétantes, déplore le Parlement européen qui relève que des restrictions à la liberté religieuse, d'expression, de réunion et de manifestation continuent d'être imposées.(SPS).
090/97/700/1416/JAN/016