Loading

L'Organisation de l'unité syndicale africaine réaffirme son soutien au peuple du Sahara Occidental

Alger, 15 déc 2012 (SPS) L'Organisation de l'unité syndicale africaine (OUSA) a réaffirmé samedi à Alger son soutien au droit du peuple sahraoui à disposer de lui-même, un droit "inaliénable" reconnu par la communauté internationale.
"Nous considérons, qu'il est aujourd'hui vital pour le mouvement syndical international et particulièrement africain de montrer son entière disponibilité quant à l'indépendance du peuple sahraoui", a déclaré M. Abdelmadjid Sidi-Saïd, mandaté par le 10ème congrès de l'OUSA (comptant 25 millions d'adhérents de 53 pays africains) qui s'est tenu à Alger du 1er au 7 décembre dernier.
"L'organisation africaine ne veut plus parler d'autodétermination mais d'indépendance du peuple sahraoui", a soutenu M. Sidi-Saïd dans son intervention à la 3ème conférence internationale d'Alger sur le thème "Le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui".
Il a indiqué, en outre, que l'OUSA avait élaboré, lors du congrès d'Alger, une résolution concernant le peuple sahraoui appelée "Résolution spéciale de solidarité avec le peuple sahraoui", précisant qu'elle sera soumise aux Nations unies, à l'Union européenne, à l'Union africaine et à l'Union du Maghreb arabe.
Il a appelé, en outre, les "grands pays défenseurs de la démocratie et des droits de l’homme" à appliquer ces principes au peuple du Sahara Occidental qui revendique, depuis 37 ans, son droit à disposer de lui-même, conformément à la résolution 1514 de l'Onu, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 15 décembre 1960.
Il a déploré en outre "les positions des mouvements syndicaux de certains pays occidentaux, comme la France, qui ne dénoncent pas cet état de fait", rendant, à cette occasion, hommage au mouvement syndical espagnol et portugais pour leurs prises de position en faveur de la cause sahraouie.
Il a annoncé, par ailleurs, la décision de l'OUSA d'organiser une conférence internationale syndicale de solidarité avec le peuple sahraoui et le peuple palestinien.
"Nous allons lancer un processus de contact avec l'ensemble des organisations syndicales de l'Occident et du Monde arabe pour que le mouvement syndical se positionne de manière claire, nette et précise sur la situation du peuple sahraoui notamment", a indiqué M. Sidi-Saïd également secrétaire générale de l'Union générale des Travailleurs algériens (UGTA).
Le Sahara Occidental constitue le dernier pays colonisé sur le continent africain. Il est sous occupation marocaine depuis 1975. (SPS)        
020/090/700 152000 DEC 012 SPS

Langue

Suivez nous sur

facebooktwitter